En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos règles de confidentialité quant à l'utilisation des cookies.

Rubriques

Nature

Valdahon, véritable petite ville à la campagne, reste un havre de paix en pleine nature avec son étang de la Lièze et son ancienne réserve d'eau pour les locomotives à vapeur ainsi que son bois des Epesses propices aux belles balades.

  • Un parcours vita
  • Bois des Épesses
  • Des parcours de randonnée et des sentiers historiques
    La commune possède un patrimoine constitué d'anciennes maisons datant du XVIIIème siècle : la distillerie, quelques fermes avec cheminées monumentales, la fontaine de la Lieze… Pour faire découvrir ce patrimoine de l’histoire de Valdahon, la commune vient d’éditer un guide gratuit de « Découverte, randonnées et sentiers historiques pédestres »
  • Le parcours permanent d'orientation

L'étang de la Lièze

Les travaux de remise en état de l’étang de la Lièze sont achevés, la remise en eau a été effectuée le jeudi 30 novembre 2017.

Cette opération a débuté en 2014, lorsque la ville de Valdahon, sous l’impulsion de l’association de l’Amicale des Pêcheurs de l’Etang de la Lièze (APEL) et le soutien de Madame Lombard, maire-adjointe, a engagé un programme d’études, de travaux, ainsi que la  régularisation administrative du plan d’eau.

Le plan d’eau n’avait pas connu de travaux d’entretien conséquents depuis 1984. Depuis plusieurs années des fuites importantes avaient été constatées au niveau de la digue mettant en question la stabilité globale de l’ouvrage et le maintien du niveau d’eau en étiage.

Contrairement à une rumeur persistante, le plan d’eau n’a pas été créé par les allemands pour en faire une piscine durant la guerre, celui-ci existait déjà avant, c’est un ancien réservoir SNCF construit en barrage du ruisseau du Dahon aux environs de 1883. Son usage premier était d’alimenter les locomotives à vapeur. Le plan d’eau, laissé à l’abandon pendant de nombreuses années, a été repris en 1984 par l’Association de Pêche de l’Etang de la Lièze.

Suite à une consultation, la ville de Valdahon a mandaté le cabinet Reilé afin de réaliser le dossier de déclaration au titre du code de l’environnement ainsi que l’étude technique pour la réhabilitation du plan d’eau. Dans le cadre de l’étude du colorant a été injecté dans les fuites de la digue. Le colorant est réapparu dans une rivière souterraine sous le vallon Saint-Michel (Valdahon) accessible par les spéléologues. La régularisation du plan d’eau en pisciculture à valorisation touristique ainsi que les travaux de confortement ont été validés par le récépissé de la préfecture du 2 mai 2016. En septembre 2016 le plan d’eau a été mis en assec et une pêche de sauvegarde a été organisée par l’APEL avec un pisciculteur agréé. Puis, le cabinet Reilé a été retenu par la ville pour la réalisation du cahier des charges et la maitrise d’œuvre des travaux. Les entreprises Jura Natura Service (Labergement-Sainte-Marie) et TP Chopard-Lallier (Fournets-Luisans) se sont associées pour réaliser les travaux.

Les travaux ont consisté dans un premier temps en un curage avec évacuation des boues accumulées pendant plus de 30 ans soit près de 2400 m3. Ensuite un tiers de la digue a été reconstruit avec la création d’une nouvelle surverse et d’un moine permettant de mieux réguler les variations de hauteur du plan d’eau. Un cheminement en pente douce a été réalisé pour l’accessibilité de tous à la digue et à la nouvelle passerelle en acier et chêne brut.

La ville de Valdahon engage une réflexion globale sur l’aménagement paysager de l’ensemble du site avec mise en valeur de la source des Oueches.

Pour la pratique de la pêche, télécharger les documents de l'APEL (Amicale des Pêcheurs de l'Etang de la Lièze) :

- le règlement intérieur
- les activités 2019
- les points de vente 2019
- les horaires 2019